Connexion

Dératisation

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Tulpenfelder  - Keukenhof -  Holland -  Frühli...

Image by Ela2007 via Flickr

J'ai vidé mon sac sur la toile comme on le fait à un poste de douane. Résultat ? Rien dans les mains, rien dans les poches, tout dans la tête. « Mais, monsieur ce n'est pas très légal ce que vous trimballez là! ». Les signaux d'alarme avaient tous sonnés, incroyable ils ont même des flics pour ça! Et si vous ne rentrez pas dans les petites cases prédéfinies à l'avance, on vous met sur la touche. On n'accepte pas de bug dans le rouage infaillible du système. Quelqu'un qui vient vous papillonner sous le nez, c'est vraiment énervant. « Arrachez-lui les ailes, mais gardez-les qu'on étudie ce spécimen, on ne sait jamais, une pandémie est si vite arrivée. »

J'm'en balance, les ailes, contrairement aux dents, ça repousse. Bon ça met un certain temps, c'est vrai. Il faut une patiente sans limite et, surtout, ne pas essayer de s'envoler avec si elle ne sont pas suffisamment robustes, sinon catastrophe : au moindre plantage, il y a repêchage et arrachage à nouveau.

Moi je dis que c'est du racisme. On discrimine une espèce en voie de disparition, afin d'être sûr que la dictature ne soit pas ébranlée. On a le droit de rêver uniquement la nuit, d'ailleurs il y a des heures légales pour ça, et, promis, on ne viendra pas vous secouer durant ces horaires. Mais qu'on ne vienne pas vous surprendre à rêver le jour, et surtout pas en public, on vous le répète, vous pourriez faire des envieux.

Alors que dire de celui-là? Il ne fait rien, c'est un parasite. Et pourtant si vous saviez tout le luxe dont il jouit, et que vous ne connaîtrez jamais, celui de penser. Penser sans dire à quoi à quiconque, sans l'écrire, sans donner le produit de ses vaines cogitations à personne. Sur ce il s'en ira avec, et on ne saura jamais de quoi il pouvait bien s'en retourner. Car si jamais il le faisait, on lui mettrait des bâtons dans les roues, on lui ferait fermer sa gueule, on le stopperait net.

Vous cherchiez des mutations, vous n'avez trouvé que le mutisme. Mais rassemblez vos espoirs : le bonheur existe, mais vous n'en ferez pas parti, vous n'aurez droit qu'à son illusion dûment comptée.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir